Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chausse-trapes à L'Hermitage Ce blog est la vitrine du Club d'orthographe de L'Hermitage. Vous y trouverez des dictées et divers exercices pour vous entraîner. Nous rédigerons également des fiches sur l'étymologie, le vocabulaire, la grammaire, la conjugaison, les règles d'orthographe et leurs exceptions, les pièges à éviter, les faux-amis, et autres curiosités de la langue française...

Dictée

L'Hermitage Club

 

Un peu d' Histoire......

 

Deauville s'est laissé gagner par les réjouissances .Cent ans de casino et de réunions chics , le duc de Morny y a d'abord hissé son blason en mille huit cent cinquante -huit .Mais savez-vous qu'il y a onze cents ans ce n'était vraiment pas la goguette tous les jours...

Qu'elle soit Fleurie , d'Albâtre ou de Nacre , la Côte susnommée était trop souvent abordée par des embarcations aux figures de proue et de poupe effrayantes sans mât(s) de beaupré ni d'artimon , ne ressemblant ni aux forbans ni aux sinago(t)s .Ces drakkars , ou plutôt snekkars , ornés d 'entrelacs , aux gréements manœuvrés par des géants blonds et poussés par des vents de noroît, descendaient des fjords de l'Arctique pour accoster desrivages plus cléments .Ces Vikings bannis de leur Scandinavie natalen'y allaient pas de main morte et commençaient à avoir la mainmise sur un grand quart nord-ouest de l'Europe . Pourtant ils ne se sont pas embarrassés de balistes bien tendues ou de mangonneaux bien positionnés . Ils se sont plu à terroriser les autochtones avec comme seules armes,leurs statures , leurs cris et des doloires ébréchées d'avoir trop servi .

 

Le faible roi carolingien Charles le Simple ,qui n'avait rien d'un boute-en-train car trop souvent alité sous les alisiers et de surcroît affecté de mérycisme et d'halitose , fut agacé de guerroyer pour protéger les frontières de son petit royaume . Quels que soient les trublions , petits barons de sa suite ,Charles se résolut à conclure un traité de « main à main » avec leur chef ,un grand gaillard avide de pillages et de gaudriole . Passons sur l'anecdote de l'allégeance car faisant fi des convenances , le « jarl » Rollon devint , à Saint-Clair-sur-Epte , maître de la Neustrie avec un laisser- faire pour aller titiller les Bretons !

Alors les trompettes des hérauts retentirent sur fond de cornes de brume (les vuvuzelas étaient inconnues dans l'hémisphère septentrional ) puis l'affaire se termina au son des cromornes cuivrés et des cistres vernis des trouvères invités pour l'occasion!.

Retour à la réalité , il fallait que l'herbe recommence à pousser. Même si aucune Prim' Holstein ne fut du voyage , les prairies purent à nouveau être broutées ; la quiétude retrouvée , le melting-pot des Nort(h)manni et des paysans commença , mêlant idiomes norrois et d'oïl, pour parfaire la création de la Normandie!

Longue histoire et hon(n)i soit qui mal y pense , la famille Windsor a bel et bien du sang normand dans les veines grâce à Guillaume conquérant de l'Angleterre ; de plus , comble de fierté pour les vexillologues les emblèmes sont similaires !.

Depuis on baratte dans les celliers , on moule le caillé ,on presse la pomme ,les mines joufflues rougissent , le trou normand ne sera pas un trou de mémoire,!

 

 

 

 

                                                                                                       A.Turpin     

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires