Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Chausse-trapes à L'Hermitage Ce blog est la vitrine du Club d'orthographe de L'Hermitage. Vous y trouverez des dictées et divers exercices pour vous entraîner. Nous rédigerons également des fiches sur l'étymologie, le vocabulaire, la grammaire, la conjugaison, les règles d'orthographe et leurs exceptions, les pièges à éviter, les faux-amis, et autres curiosités de la langue française...

Dictée du championnat d'Ille-et-Vilaine 2007

Une partie de pêche arrosée

Les prévisions météorologiques avaient annoncé une journée très chaude et  ensoleillée. Aussi nos quatre lascars s'étaient-ils levés dès l'aurore pour être les premiers à prendre possession du meilleur coin de la rivière, confiants dans les informations qu'ils avaient reçues d'un ami retraité  de la batellerie et soi-disant féru d'ichtyologie.

La veille, ils avaient préparé tout le matériel : les cannes à pêche, les lignes et les hameçons, les esches (aiches, èches) parmi lesquelles des asticots et des vermisseaux, mais aussi et surtout de quoi se sustenter. Bref, cette grande journée de pêche  se présentait sous les meilleurs auspices.

Bien que l'emplacement fût un peu exigu, chacun prit place, mais ce qui devait arriver arriva : entraînées par le courant, les lignes s'entremêlèrent, formant un entrelacs avec les nénuphars qui affleuraient. L'un des compères se pencha pour tenter de les décrocher et tomba à l'eau... Ses amis l'aidèrent à se hisser sur la berge herbue où il se retrouva nez à nez avec une rainette effrayée.

Le calme revenu, la pêche reprit. Les bulles et les ondes concentriques à la  surface de l'eau indiquaient un lieu assurément poissonneux. Un carpeau fit un salto hors de l'eau, comme pour se moquer de ces bruyants et inexperts pêcheurs occasionnels, puis replongea dans les profondeurs. Mis à part quelques coups de soleil, à midi, ils n'avaient rien attrapé!
"Je vous avais prévenus, en période de frai, le poisson ne mord pas!, dit l'un d'eux.
- Ce n'est pas l'époque du frai !" répliqua le plus âgé qui, assoiffé par la chaleur, sortit une bouteille de son sac de victuailles et déclara l'heure du repas arrivée.

Pendant cette pause quelque peu arrosée... de rosé, de gros nuages avaient envahi le ciel. L'orage, menaçant par moments, devint réalité. Un temps abrités par le feuillage des acacias tout proches, ils s'étaient crus protégés mais la pluie s'étant abattue dru, à la hâte, ils durent plier bagage.

Tombés à l'eau les rêves de matelote (s) d'anguille (s), de brochet (s) beurre blanc, de goujon (s) en papillote (s) ou de sandre (s) à l'aneth : eux qui s'étaient fait fort de revenir avec la bourriche remplie de poisson (s) rentrèrent, à contrecoeur, bredouilles et trempés jusqu'aux os.


Marie-Annick Frin Gicquel
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :