Dictée du championnat d'Ille-et-Vilaine 2010

Au marché des Lices

Tous les samedis matin(s), la place des Lices, avec ses immeubles à pans de bois inspirés de l'époque moyenâgeuse, est réveillée, dès l'aube, par le marché hebdomadaire qui s'y tient.
Qui ne connaît ce haut lieu rennais aux saveurs et senteurs variées ? Le spectacle y est partout : derrière, sur et autour des étals déployés pour quelque temps et où s'égaillent nombre de maîtres(-)queux et de cordons-bleus à la recherche de produits frais pour préparer des agapes raffinées.

Comment ne pas s'amuser des conversations entendues çà et là ?
Entre ce truculent charcutier couperosé, aux ventre et reins ceints d'un large tablier, et une pimbêche perchée sur des talons aiguilles inappropriés pour déambuler sur les pavés, à laquelle il vante à l'envi sa succulente andouille.

Entre l'intarissable bonimenteur - assistant de l'écailler - et un homme à veston de tweed qu'il convainc d'acheter deux douzaines et demie de fines de claire. En discret aparté, l'épouse de ce dernier lui susurre : "ces gryphées, vous les payez trop cher !"

Les mains rougies par le froid, le poissonnier range sur un lit de glace ses lieus et ses saint-pierre(s) fraîchement pêchés. "C'est le bouquet ! J'ai oublié mes crevettes..."

"- Vous m'épatâtes samedi dernier", déclare d'une voix suraiguë, à son maraîcher, une snob dont le colley hume l'effluve laissé par un congénère, "vos bintjes étaient vraiment ma(h)ousses !
Auriez-vous des reinettes aujourd'hui ainsi que des laitues quatre-saisons ?"

- Chauds, les marrons, chauds !
- Même pas deux euros vingt-cinq pour en acheter" maronnent deux sans-abri(s) cynophiles qui ont trouvé un gîte provisoire sous un abribus tandis que leur animal approche l'étal de la fleuriste dont les bouquets bigarrés égayent cette matinée hivernale.

Les cageots se sont empilés. Quelle manne, ces fruits et légumes quelque peu abîmés, abandonnés aux accros de la récupération qui se font fort de les consommer ! Quant à la pimbêche, des borborygmes intestinaux l'ont informée qu'elle devait s'alimenter. Quel dilemme ! Allait-elle se laisser tenter par une part de far ou de kouign-amann ?

Un régal pour les pupilles et les papilles que ces délices parfumé(e)s du marché des Lices !

Après le nettoyage des lieux, la place va retrouver une tout autre animation, celle du trafic des voitures, comme tous les après-midi(s) de la semaine.


Marie-Annick Frin-Gicquel et Roselyne Lucas

Présentation

  • : Chausse-trapes à L'Hermitage
  • : grammaire orthographe vocabulaire conjugaison Loisirs
  • : Ce blog est la vitrine du Club d'orthographe de L'Hermitage. Vous y trouverez des dictées et divers exercices pour vous entraîner. Nous rédigerons également des fiches sur l'étymologie, le vocabulaire, la grammaire, la conjugaison, les règles d'orthographe et leurs exceptions, les pièges à éviter, les faux-amis, et autres curiosités de la langue française...
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés